«

»

Sep 12

Craintes les plus répandues lors d’une prise de parole en public

Qu’est-ce qui se passe quand vous devez parler en public ?

Saviez-vous que la prise de parole en public arrive en tête de la liste des phobies pour beaucoup de personnes ? Pas les araignées ou le vertige, mais bien parler en public !

Eh bien, si vous ne le saviez pas consciemment, votre corps le sait. Il manifestera toutes sortes de choses désagréables pour vous lorsque vous avez à vous lever et faire face à une mer de visages avec l’espoir de faire passer votre message de façon convaincante et intéressante.

Vos mains suent et votre bouche s’assèche. Vos genoux peuvent trembler et votre voix devenir chevrotante. Les battements s’accélèrent et la peur au ventre vous saisir.

Lorsque tout ceci se produit, la plupart des gens ne pensent pas à faire passer leur message d’une manière convaincante et intéressante, ils songent surtout à sortir de cette situation aussi vite que possible !

Vous ai-je fait peur ?

C’est une réaction normale.

Mais je n’ai pas l’intention de vous effrayer, mais juste de vous rappeler que votre corps réagit fortement quand vous êtes mis(e) sous pression, et pour la plupart des gens, parler en public est à peu près le pire stress qu’ils peuvent subir.

Il est logique d’être nerveux(se) et de manifester de l’anxiété lorsque l’on doit parler en public.

Pourquoi manifestons-nous cette angoisse à cette occasion ?

Affronter ou fuir

Nos corps sont « programmés » pour se battre ou s’enfuir en face d’un danger (résurgence des temps passés : affronter le mammouth ou détaler à toutes jambes). Nous n’avons plus beaucoup de mammouths à affronter de ces jours, mais le corps réagit toujours de la même façon. Donc, si nous devons nous lever et parler en public, de l’adrénaline et de la noradrénaline vont être sécrétées en quantité et courir dans tout notre corps – beaucoup plus que nous en avons besoin.

Nous ne pouvons pas fuir (enfin, on pourrait, mais on serait vite remercié(e)…) ; donc notre seule option est de « se battre ». Mais ici, dans ce contexte particulier, il peut être difficile de définir exactement contre quoi nous nous battons.

Pourquoi parler en public nous cause ces réactions ?

Bonne question. On pourrait penser que la plupart des gens, l’occasion leur étant donnée d’impressionner leur public, constitue une opportunité fantastique. Vous vous trouvez devant un groupe de personnes, l’attention est dirigée sur vous et pour la durée du temps qui vous est allouée, vous êtes maître du moment et de la situation en théorie.

Ou alors ?

Le fait même que l’attention est projetée sur vous, suffit pour déclencher toutes les peurs, l’anxiété et la phobie que vous avez déjà eu en parlant en public.

Voici pourquoi :

• Vous pouvez être jugé(e) par tous ces gens, et jugé(e) mal ;
• Vous pouvez vous sentir comme un(e) idiot(e) maladroit(e) et ridicule ;
• Vous pouvez commettre des erreurs et perdre le fil de ce que vous voulez dire ;
• Vous serez complètement humilié(e) ;
• Vous ne serez jamais aussi bon(ne) que _________ (compléter la case) ;
• «Ils » ne vous apprécieront pas, ils ne vous aimeront pas ;
• «Ils » ne saisiront pas ce que vous essayez de dire et de faire passer dans votre prise de parole en public.

Comment vaincre la peur de parler en public – A quoi servent les nerfs ?

La stimulation de vos nerfs va permettre de vous tenir éveillé(e) et de ne pas être trop complaisant(e). Il est plutôt difficile de se sentir complaisant quand votre cœur bat si fort que vous êtes sûr(e) que tout le monde qui vous regarde peut l’entendre.

Si cette énergie provenant de votre système nerveux est bien canalisée, c’est ce qui fait souvent toute la différence entre une présentation banale et une prestation orale remarquable et remarquée, qui suscite l’intérêt, voire l’admiration (les bons acteurs par exemple, se servent de ce stress normal en le canalisant pour fournir des prestations extraordinaires, inspirées et pleines d’énergie).
Ne focalisez pas votre attention sur vous.

Il est très tentant de rester concentré(e) sur ce que vous ressentez, surtout si vous vous sentez vraiment mal à l’aise. Vous commencerez alors à noter de façon aigüe et disproportionnée chaque goutte de sueur qui dégouline.

Pour bien canaliser ce stress et en faire votre allié, vous devez vous concentrer sur autre chose que vous-même. Vous pouvez porter votre attention sur le lieu dans lequel vous parlez et réfléchir de quelle manière vous pouvez en tirer le meilleur parti pour savoir comment parler en public.

Une fois que vous êtes réellement en face de votre public, portez votre attention sur lui. Si vous le pouvez, notez comment les gens sont habillés, qui porte des lunettes, qui a des vêtements de couleurs vives. Il y aura des dizaines et des dizaines de choses que vous pouvez faire attention pour vous aider à distraire votre conscience de ne pas se concentrer sur ce qui se passe en vous.

Vous constaterez alors que le moins vous vous concentrez sur ce que vous ressentez et plus vous vous focalisez sur d’autres choses, plus confiants, vous vous sentirez et mieux votre prise de parole en public sera !

Il est fortement conseillé de découvrir en priorité ce guide pour définitivement être à l’aise, tout maîtriser et délivrer des prestations réussies et remarquées : devenez un(e) expert(e) de la prise de parole en public.